Asso. Sauvez Nos Arbres

Le projet d'extension du Centre Commercial dans le Parc Charras

[dernière maj 11/03/2018]

LE PARC CHARRAS DANS L’ENVIRONNEMENT DE LA DEFENSE

Le Parc Charras est contigu au Centre Commecial Charras.

Il fait face au Parc Freudenstadt, situé de l’autre côté de la rue de Bezons.

Ces 2 parcs arborés, ainsi que tous les autres espaces verts existants dans le centre-ville ont été créés il y a plus de 40 ans pour apporter réconfort et bien-être aux habitants subissant les bouleversements incessants du quartier d’affaire La Défense. 

Le Parc Charras comporte plus de quarante arbres aux genres/espèces différents.
On y croise 2 magnifiques Cèdres du Liban.

Cela n’est certainement pas une simple « surface engazonnée » comme on a pu le lire, mais bien un parc arboré.

En novembre, nous avons réalisé un recensement dans le parc avec l’aide d’un botaniste.

UN LIEU DE MEMOIRE

Le parc Charras est aussi un lieu de rassemblement pour les habitants du quartier lors des journées de commémoration.

En effet, 2 stèles y sont présentent :

- l’une en mémoire du général de Gaulle en entrée du Parc
- l’autre en souvenir de l’ancienne caserne Charras qui a donné son nom au quartier

La municipalité prévoit le démantèlement de ces 2 stèles : elle invoque l’argument fallacieux selon lequel leur regroupement en un endroit unique évitera aux plus agés des déplacements trop fatigants.

Nous pensons que le démantèlement de ces 2 stèles est en réalité motivé par le projet d’extension du centre commercial et de reconfiguration totale du parc.

Dans un quartier qui a connu de tels changements rapides, nous estimons qu’il est important de conserver à la vue de toutes les générations de tels symboles de l’histoire du quartier.

(journée de commémoration du 11 novembre 2017)

LE PROJET D’ EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL

En effet, d’après le projet municipal de réaménagement de l’axe Gambetta-Baudin-Alma disponible sur le site web du groupe d’opposition Tous pour Courbevoie (http://www.quartierscourbevoie.fr/wp-content/uploads/2017/10/Programme-de-reamenagement-axe-Gambetta.pdf), le futur CC rénové s’étendra comme ci-dessous dans le parc :

UNE CESSION DU PARC DU DOMAINE MUNICIPAL VERS LE PRIVE

Mais au préalable, la municipalité doit déclasser (c-àd- céder) une portion du Parc Charras du domaine municipal vers le privé.

C’est pourquoi, elle a organisé une enquête publique entre le 29/01/2018 et le 12/02/2018.

Le dossier de l’enquête fournit les plans du géomètre expert, avec la parcelle A32b à céder.

Nous y avons mis en évidence les espaces verts, les arbres, ainsi que les stèles commémoratives.

L’hypothèse d’extension semble correspondre en grande partie à la parcelle à céder, mais on remarque qu’elle déborde sur la gauche hors de la surface cadastrale A32.

La conséquence de cette extension :

- abattage de 14 arbres selon nos estimations dont 1 cèdre du Liban.
- démantelement de la stèle commémorative en mémoire de la caserne Charras

En raison de la proximité avec la future extension, nous pensons que 6 arbres supplémentaires seront abattus, dont le deuxième cèdre du Liban.

LE PLU 2010 ET LE PROJET DE PARKING SOUS-TERRAIN

Les malheurs du Parc Charras ne s’arrêtent pas là.

En effet, d’après les orientations particulières d’aménagement pour le centre-ville, la municipalité prévoit un parking sous-terrain sous la plus grande partie du parc.

Une vue détaillée pour le Parc Charras :

A cause du projet de parking sous-terrain et de l’emprise du chantier, nous estimons que 100% des arbres du Parc Charras sont menacés d’abattage.

Nous vous invitons à signer la pétition pour la défense de tous les espaces verts dans le centre-ville de Courbevoie.

Partager cette page

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :