Asso. Sauvez Nos Arbres

Un an après, une mobilisation toujours d'actualité

[Le 07/11/2018]

Il y a plus d'un an, la municipalité annonçait en réunion de quartier la déviation de l'avenue Gambetta à travers le Parc Freudenstadt dans le cadre du projet global de réaménagement de l'axe Gambetta-Baudin-Alma.

Nous souhaitons rappeler les principaux événements marquants et actions entreprises jusqu'à ce jour.

Lancement de la pétition Freudenstadt

Fin septembre 2017, ce projet de déviation a amené plusieurs riverains et conseils syndicaux à lancer une pétition qui a rassemblé plus 1000 signatures.

Dans la foulée, nous avons créé le blog parc-charras.over-blog.com avec pour objectif de diffuser l’information la plus juste et la plus pertinente possible.

Le mouvement s'est aussi structuré avec la création d'un collectif pour s'opposer également au projet de conduite de marinage EOLE, qui a défiguré une partie du Parc Freudenstadt.

Face à cette mobilisation importante à l’échelle de Courbevoie, la municipalité a reculé une première fois en proposant une alternative souterraine à la déviation.

Le phoenix Sauvez Nos Arbres

Alertés par l'imminence du chantier Nouvelle Halle en plein coeur du Square de la Balance, mais aussi par le projet de vente du Parc Charras, nous avons décidé de défendre tous les espaces verts du centre-ville.

En décembre, nous avons repris l'association Sauvez Nos Arbres, en veille depuis le décès en décembre 2015 de son président fondateur, Michel Thiercelin, et dont la vocation était de préserver ces 3 espaces verts. 

Dès janvier, nous avons commencé à consulter un certain nombre d'avocats et juristes en vue d'actions juridiques.

A partir de mars, 2 campagnes de collecte de fonds ont été lancées : l'une globale et l'autre pour s'opposer à la Nouvelle Halle.

L'argent collecté nous a permis de recourir à une juriste pour préparer une action en justice contre la Nouvelle Halle.

Le 23 avril, la municipalité a procédé à la sinistre démolition de la Maison des Associations, rue Alma.

Dans le même temps, en laissant sans scrupules toutes les cuves de carburant sous terre , la municipalité a racheté et transformé l’ancienne station BP en espace vert avec jeux et un bâtiment dédié à la promotion de ses projets.

Une victoire et aussi un échec

Contre toute attente, la municipalité a annoncé le 23 mai l'abandon du projet de déviation à travers le Parc Freudenstadt. 
Elle confirmait également l’abandon d’un parking souterrain sous le Parc Charras.

Victoire relative, car simultanément nous assistions à la disparition progressive du Square de La Balance.

Le 26 juillet, nous avons appris à notre grande déception le rejet par le tribunal administratif de notre recours en référé contre la Nouvelle Halle, signifiant ainsi la perte définitive du square, sa soixantaine d’arbres et ses espaces de pleine-terre.

Des espaces verts toujours menacés

Pendant que le chantier de la Nouvelle Halle bat son plein à la Balance, les 2 espaces verts de la place Charras sont toujours menacés par 2 projets :

- la rénovation du centre commercial Charras
- le programme de réaménagement de l'axe Gambetta-Baudin-Alma

Pour rappel, les aménagements prévus et leurs conséquences sur le Parc Charras et le Parc Freudenstadt :

* Rénovation du CC Charras.

Alors que le promoteur Desjouis fait face aux plus grandes difficultés financières depuis février 2017 et que la municipalité a envisagé publiquement un autre prétendant, la rénovation prévoit notamment :

- extensions vers les rue Bezons et rue Baudin => disparition d'une grande partie du Parc Charras (parcelle A32B dont la vente a été actée) et abattage d’environ 20 arbres
- pose de dalles minérales dans le reste du Parc Charras => perte des aires de pelouses existantes
- implantation d'une passerelle reliant le CC Charras et le Parc Freudenstadt => disparition des 37 places de parking, abattage d'arbres, accès aux parkings d'immeuble modifié au niveau du Parc Freudenstadt

* Réaménagement de l'axe Gambetta-Baudin-Alma

- interconnexion de l'avenue Gambetta avec le Parc Freudenstadt => abattage d'arbres
- pose de dalles dans le Parc Freudenstadt => perte des aires pelouses
- incertitudes sur le maintien des bancs
- déplacement hasardeux des 2 aires de jeux pour enfants

Nous avons adressé à Jacques Kossowski plusieurs courriers d’opposition :

- contre le projet de vente du Parc Charras 
- contre le projet de réaménagement de l'axe Gambetta-Baudin-Alma

qui sont restés lettres mortes.

Nous avons engagé alors 2 recours administratifs auprès du maire, mais qui sont restés sans réponse au bout de 2 mois.
Jacques Kossowski a donc rejeté ces deux recours.

C'est pourquoi, compte tenu des menaces persistantes et face à l'inflexibilité municipale, la vigilance et la mobilisation en faveur des espaces verts restent toujours d’actualité.

Nous tenons à remercier les membres pour leur engagement, les donateurs pour leur soutien indispensable, et celles et ceux qui suivent avec attention nos actions.

association Sauvez Nos Arbres

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :